• CRYPTOSIS Bionic SwarmLes membres de CRYPTOSIS ne sont pas des nouveaux venus de la scène underground puisque ils ont joué de 2013 à 2020 sous le nom de Distillator dans un registre thrash old school.

    En 2020 le groupe s'inspire de l'évolution du monde, délivrant un thrash prog fortement influencé par la course aux technologies de notre société. Nouveau style, nouvelle identité : exit Distillator, voici CRYPTOSIS.

    Le 26 mars les Néerlandais sortiront leur premier album chez Century Media, Bionic Swarm.
    Ce concept album nous plonge en 2149 dans une dystopie en 8 titres, 8 histoires personnelles d'humains et non humains dans un monde où humanité et technologie sont désormais intimement liés. 

    Les premiers singles extraits de l'album sont un régal pour les amateurs de thrash ultra technique (superbe Prospect of Immortality !).

    La cover signée Eliran Kantor est une réussite à la fois esthétique et angoissante.

    Line up :
    • Laurens Houvas (chant et guitare)
    • Frank Te Riet (basse, mellotron, chœur)
    • Marco Prij (batterie)

    NOTA : CRYPTOSIS sera prochainement en tournée avec une date au Rock'n' Eat Live à Lyon le 26/05/21 (sous réserve des mesures sanitaires)

                

     

     


    votre commentaire
  • SANGUISUGABOGG Tortured WholeSignés chez Century Media, les quatre de l'Ohio sortent leur premier album Tortured Whole le 26 mars prochain.

    Fondé en 2019 par le guitariste Cameron Boggs, SANGUISUGABOGG délivre un bon gros death gore aux odeurs de tripaille, de sang et de menstrues, magnifié par les délicats grognements caverneux du chanteur Devin Swank.

    Lent, épais et puant comme un corps en état de décomposition avancée, leur death est inspiré par des influences à la Obituary, Morbid Angel, par le rap ai niveau "narratif" et également par le black metal (Cameron Boggs œuvra brièvement dans une formation BM sous le pseudo de Sanguisuga).

    Line up :
    • Devin Swank (chant)
    • Cameron Boggs (guitares)
    • Ced Davis (basse)
    • Cody Davidson (batterie)

                 

     

     


    votre commentaire
  • NAZXUL IrkallaL'Australie, cet autre eldorado avec ses aborigènes, ses kangourous et autres marsupiaux, sa Kylie Minogue, son AC/DC, son Destroyer 666...

    Bien loin de ses images d'Epinal, NAZXUL sort son troisième album, Irkalla, après-demain sous le label Seance Records.
    Douze années d'attente pour retrouver leur atmosphère glauque, sombre comme la mort et épais comme les ténèbres.
    Rien d'innovant mais un bon black metal dans la lignée du true BM des 90s, qui ravira les amateurs du genre.

     

    Line up :

    • Dalibor Backović (chant et base)
    • Luke Mills (chant, guitare)
    • Wraith (guitare,basse et claviers)
    • Lachlan Mitchell (guitare et claviers)
    • Yonn McLaughlin (batterie)

       

     


    votre commentaire
  • Est-ce le climat ambiant qui commence à me taper sur les nerfs et à altérer mes perceptions ? Va savoir...

    Promenade aléatoire sur YT juqu'à ce que je tombe en arrêt sur un nom rigolo pour un groupe de metal : Mushroomhead. Connais pas...
    Renseignement pris, c'est donc un groupe US de Cleveland, qui œuvre dans un "metal industriel,  alternatif, nu, avant-gardiste, gothique, électro-industriel, shock rock" ! Hé ben mon vieux ! Rien que ça !

    Cette carte de visite à rallonge ne me dit rien de bon mais je suis curieuse et j'aime les bonnes surprises. 
    Plein de "like"... c'est bon signe, non ?

    Saperlipopette !!!
    Cékoiça ??? (Attention ! Séquence mauvaise foi !)

    Orientalisme de pacotille avec effets spéciaux de série Z, masques pur plastoc qui ferait passer celui de Magneto pour une merveille, jeu de scène tout dans les doigts et les mouvements subtils des yeux... Attention ! Cascades ! Bras écartés ! On dirait du Derrick épique et colégram.
    Quant à la musique, je ne me ferai jamais à ce genre, calibré pour faire du cash auprès des metalgoths (ou l'inverse). 
    Au moins cela aura-t-il eu le mérité de me faire sourire en ces temps où il n'y a pas matière à se marrer.

     

     


    votre commentaire
  • KANKAR Dunkle MillenniaKANKAR a vu le jour en Allemagne, dans le Land de Thüringe, en 2016

    Le duo formé de Stríð qui officie à la guitare, au chant et à la basse et de Plágan aux fûts, avait sorti un premier EP en 2018; Elemental Fury. Ils reviennent aujourd'hui avec un premier album Dunkle Millennia (Sombre Millénaire) qui sera disponible dès demain, sous le label Eisenwald.

    Cela faisait un bon moment que je ne m'étais pas remis de black metal entre les oreilles et pour ce retour du côté obscur de la Force, Dunkle Millennia est idéal.

    Est-ce l'influence culturelle de ce Land qui a inspiré le duo ? En effet, la Thüringe est une pépinière d'artistes et non des moindres dont voici quelques noms pêle-mêle : JS Bach, Nietzsche, Wagner, Liszt, Goethe, sans oublier les Richard, Wagner et Strauβ mais également un certain Léon Blum.
    Toujours est-il que KANKAR ne semble pas être insensible aux influences de ces illutres prédécesseurs (Blum mis à part)

     

    Lire la suite...


    votre commentaire