• SISTERS of SUFFOCATION

    SISTERS of SUFFOCATION Direction Eindhoven, ville de foot mais également ville d'origine d'un groupe de death metal un peu atypique au regard de la scène actuelle : SISTERS of SUFFOCATION.

    Sa fondatrice, Elsemiek Prins a 18 ans quand elle confie à sa copine Simone van Straten son envie de monter un groupe 100 % féminin, et pas n'importe quel groupe car la jeune fille a une passion, le death metal. Jeune guitariste, Simone répond "Banco !".

    En 2014 le groupe aligne une formation 100 féminine et commence à écumer les scènes néerlandaises en se taillant un beau succès d'estime.

     

    En 2014 SISTERS of SUFFOCATION sort un premier single "Boundaries" suivi en 2016 d'un premier EP "Brutal Queen" qui retient l'attention tant du public que des professionnels. 

    2016 est également l'année où SOS apparait dans des festivals majeurs aux côtés de pointures telles Entombed, Misery Index ou Cattle Decapitation.
    Sous la houlette de leur producteur Martin Furia, en 2017 les Sœurs de la Suffocation (priez pour nous !) sortent leur premier LP "Anthology of Curiosities" qui séduit ceux qui ont pris le temps de l'écouter. Ces demoiselles prouvent que le talent en métal extrême ne tient pas aux excroissances pubiennes mais à un travail acharné couplé à l'amour de ce qu'on fait !
    Ce premier LP marque la nette progression de la formation au niveau musical et technique, leur death se faisant moins basique. 

     

    SISTERS of SUFFOCATION

     

    Deux singles et quelques changements de line up plus tard, SOS sort son deuxième album en 2019 sous le label Napalm Records, Humans are broken. Je n'aime guère les poncifs du genre "C'est l'album de la maturité" mais le groupe a fait du chemin du point de vie artistique.

    Leur death metal s'est ouvert pour épouser un spectre musical plus large, allant du black au HxC en passant par quelques sonorités plus doom. Autodidacte, Els Prins a fait du chemin vocalement et sa voix passe sans coup férir d'un registre clair au grognement d'ourse dérangée pendant l'hibernation à un chant plus black metal. Les paroles ont également évolué, et les textes écrits essentiellement par la jeune chanteuse, en collaboration avec les autres membres, abordent des thèmes plus personnels.
    J'invite les sexistes de tout poil à écouter Little Shits qui est la réponse à toutes les critiques que la formation a dû essuyer non pas en tant que telle mais en tant que femmes dans l'univers extrême.

    Line up :
    • Els Prins (vocals)
    • Simone van Straten (guitar)
    • Emelie Herwegh (rythmic guitar)
    • Fons van Dijk (drums)
    • Tim Schellekens (bass)

     

          

     

     

    « ARCH ENEMY RavenousEXANIMIS Marionnettiste (chro) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Mars à 10:10

    Bonjour

    ecouté un peu,

    c'est puissant quand on a pas encore trop l'habitude de ce death metal a grosse voix

    ah ah ah

     

    marrant sur la photo que tu proposes il y a un monsieur avec une bonne barbe

    ou une Conchita Wurst ????????????

      • Lundi 8 Mars à 12:05

        hhhh ! 
        Non, il y a un mec depuis 2017, j'ai mis à jour le line up

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :