• Alexi Laiho : dernière facétie

    Ça vous est déjà arrivé d'apprendre la mort de votre premier amour, ce premier amour qui marque définitivement toute votre vie sentimentale ? Non ? Tant mieux ! Vous ignorez ce que ça fait...

    Cette année 2021 commence comme une année de merde alors besoin de me mettre du bon son entre les esgourdes. Pourquoi pas un coup de Children of Bodom ? Ça fait un bail que je n'en avais pas écouté.

      

    Alexi Laiho : dernière facétie

     

    Je mets la galette Something Wild dans mon lecteur et j'en profite pour voir les news du groupe qui annonçait son retour en 2019 sous le nouveau nom de "Bodom after Mindnight".

    La nouvelle me cueille à froid (un ras le cul d'Internet) : Alexi Laiho (de son vrai nom Markku Uula Aleksi Laiho), est décédé fin décembre 2020.
    Et je chiale comme une madeleine ! Je ne veux même pas le croire ! Putain ! on ne meurt pas à 41 ans, j'en suis la preuve !

    Depuis son hospitalisation en 2012 il connaissait de graves problèmes de santé qui avaient causé l'annulation de plusieurs dates. Les causes de sa mort ne sont pas précisées (on parle de cancer)..

    Je parlais de "premier amour" en intro et ce n'est pas une figure de style. En fait, je lui dois d'être encore en vie.
    Si aujourd'hui je suis toujours fan de metal extrême, je le dois à ce guitariste talentueux et chanteur inclassable dont on adorait ou détestait le chant. Élu meilleur guitariste de metal en 2009 par les lecteurs du mag Guitar World, il a fait des émules chez de nombreux jeunes guitaristes qui se sont échinés sur sa vidéo où avec son compère Roope Latvala il exécute un extrait des Quatre Saisons (L'été) de Vivaldi avec une maestria impressionnante.

    Alexi Lahio fut aussi, avec sa première femme l'Américaine Kimberley Goss, l'âme de l'éphémère mais très bon groupe Sinergy.
    Faut-il y voir un signe de notoriété ? Le Figaro Culture lui a consacré un article et même BFM s'est fendu d'un communiqué.

    Pour lui rendre hommage, un titre s'est imposé à moi : Are you dead yet ?
    Ce titre, extrait de l'album éponyme sorti en septembre 2005, fait l'objet d'une traduction et d'une analyse pertinente que je vous laisse découvrir.
    J'étais dans la foule du Wacken et ce fut un show délirant avec un Alexi Laiho bondissant sur les voitures, déchaîné et encore au sommet de sa forme

    R.I.P. Wild Child

     

     

    « Perennial - JingerOops ! [He] did it again COB »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Janvier à 11:03

    Bonjour

    je comprends ta tristesse, je compatis

    je suis pareil, triste

    une part de moi, de ma jeunesse s'en va

     

    moi je ressens enormement de chagrin pour Tanya Roberts

    c'etait la derniere des droles de dames (la serie des années 70 80)

    et la James Bond Girl du film "Dangereusement Votre"

    partie a 65 ans

     

    chacun ses idoles,

    l'an 2020 a été dur dans tous les termes,

    certains partant trop jeune en cette année mauvaise

    2
    Samedi 20 Février à 14:30

    Je ne connaissais pas du tout ce groupe ..... hélas, quelque soit le groupe, le style de musique, chaque compil nous ramène dans le temps de notre jeunesse, de nos souvenirs, de notre insouciance et chaque fois qu'on apprend la mort d'une personne avec qui nous avons passé des jours heureux, c'est comme un bout de bonheur passé, que cette personne emmène avec elle.

    Ainsi est la loi de cette existence : c'est pas nous qui décidons de l'âge, de l'endroit, de nos ami(e)s et proches que l'on va quitter.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :